p1
p2

Idaougnidif – territoire et dynamique collective

Le territoire de la commune d’Idaougnidif -d’une superficie de 190 km²- est composé de plus de 60 douars, avec 678 ménages et 2150 habitants. Il est situé dans la partie Sud Est de la Province Chtouka Ait Baha. Il est limitrophe avec les communes rurales Hilala, Tizi N’Takoucht, Tanalt, Aouguanz et Sidi Mzal et Tabia (du coté de Taroudant).

C’est sur ce territoire que se situe l’un des points culminants de l’Anti Atlas « Jbel Lekst » avec ses 2 300 mètres d’altitude.

Idaougnidif est aussi connu par son patrimoine culturel riche, notamment les « Igoudars » greniers collectifs Sidi Yaacoub, Imhilen, Guemzt et Tizourgane

 

Idaougnidif comme d’autres zones dans les montagnes de l’Anti Atlas est un laboratoire pour la dynamique collective et associative. En fait, la solidarité et le travail collectif ont souvent permis à des personnes de vivre dans cet environnement hostile et de le gérer de manière durable.

 

carte

C’est l’histoire de cette dynamique qui explique le rôle joué par les ONG aujourd’hui. Au cours des deux dernières décennies, la priorité des ONG était l’accès à l’eau potable, l’électricité, la scolarisation des enfants et des routes dans nos villages. Maintenant, le défi est d’assurer un revenu décent tout en préservant les ressources dans un contexte de changement. Pour plus, plusieurs opportunités économiques sont développées dans le cadre de différents plans nationaux (par exemple Plan Maroc Vert, tourisme, …). Plusieurs nouveaux créneaux sont mis en évidence et de nouveaux marchés développés comme les produits de terroir et de l’agroforesterie.

Cette dynamique au niveau du territoire de la commune est réalisée avec le concours de plusieurs acteurs.

La concertation et la coordination offrent des ingrédients importants pour un développement économique intégré de ce territoire. Toutefois, pour que cela se produise un effort doit être fait pour le développement des capacités et compétences des différents acteurs.

Top